ISRAEL, Elections et Parlement

Le pouvoir législatif

Le Parlement israélien est unicaméral :

  • nom de la représentation nationale : Knesset
  • nombres de députés : 120
  • durée d’une législature : 4 ans
  • âge minimum pour pouvoir voter : 18 ans
  • âge minimum pour être éligible : 21 ans

Les 120 députés de la Knesset sont directement élus. Il n’y a qu’une seule circonscription. Selon le modèle du scrutin de liste, les électeurs votent pour la liste d’un parti. Les sièges sont répartis à la proportionnelle, selon le système du quotient simple et de la plus grande moyenne, entre les listes ayant obtenues au moins 1,5% des suffrages exprimés. Pour chaque liste, les sièges sont distribués aux candidats dans leur ordre de rang. Le vote n’est pas obligatoire.

Le nombre important de parti politiques présents à l’assemblée parlementaire est caractéristique de l’organisation politique israélienne. Cet éclatement de l’échiquier politique résulte du très faible pourcentage de voix qu’une liste doit réunir pour pouvoir entrer au Parlement : la barrière est fixée à 1,5 % ( avant 1990, le seuil minimum était de 1%).

Bien que la loi stipule que les élections ont lieu tous les quatre ans, la Knesset autorise les élections anticipées, fréquemment convoquées en raison de l’instabilité du système politique (les élections de 2003 ont été les quatrième en moins de sept ans).

En 1996, le système électoral a été modifié pour pouvoir permettre une élection directe du Premier ministre. Cette même année, Benjamin Netanyahou était le premier candidat élu suivant le nouveau système. L’ancien système à un tour a été remis en place pour les élections de Janvier 2003.

Israël n’a pas de constitution à proprement parlé. Il y a 11 lois fondamentales, avec lesquelles toutes les autres lois doivent rentrer en conformité. Ces lois fondamentales sont votées par la Knesset et une majorité spéciale est nécessaire pour pouvoir les modifier.

Le chef de l’Etat israelien, le président, est élu à la majorité simple des députés de la Knesset pour un mandat de sept ans, non-renouvelable. Le président actuellement en fonction, M. Shimon Peres (Kadima) a été élu le 13 juin 2007. Son rôle est essentiellement protocolaire. Il choisit les membres du gouvernement parmi la Knesset et, sur recommandation des institutions qualifiées, nomme les juges, le gouverneur de la Banque Centrale, ainsi que les représentants d’Israël à l’étranger.

Le Pouvoir exécutif

Les membres de la Knesset nommés par le Président (qui est normalement le Secrétaire Général du parti qui réunit le plus de voix) forment un gouvernement pour une législature de quatre ans. La majorité à la Knesset est obtenue avec 61 voix. Le gouvernement doit être soutenu par une majorité parlementaire. Jusqu’à présent, tous les gouvernements ont été constitués de coalitions de plusieurs partis (aucun parti n’a jamais obtenu assez de sièges pour former un gouvernement de majorité parlementaire à lui tout seul). Le Cabinet a un pouvoir très important étant donné que plusieurs domaines de la politique lui sont exclusivement réservés.

La Constitution

Israël n’a pas de constitution à proprement parler. Il y a 11 lois fondamentales, avec lesquelles toutes les autres lois doivent rentrer en conformité. Ces lois fondamentales sont votées par la Knesset et une majorité spéciale est nécessaire pour pouvoir les modifier.