LIBAN

Nom officiel: République libanaise

Etymologie: de lubnân, nom arabe du Mont Liban signifiant « la montagne blanche » du fait de ses neiges éternelles.

Capitale: Beyrouth

Superficie: 10.452 Km²

Comparaison avec la superficie d’un pays européen: 1/4 des Pays-Bas

Population (2012): 4’140’289

Densité (2012): 398,1 habitants/km²

Jeunes (moins de 15 ans) (est. 2011): 23%

Taux d’accroissement (2011 est.): 0,244%

Indice de fécondité (2011 est.) : 1,77

Espérance de vie (2011 est.):  75,01

Mortalité infantile (2011 est.): 15,85%o

Population urbaine (2010) : 87%

Taux d’analphabétisme (2007) : hommes 6,9%, femmes 17,8%

Groupes ethniques: arabes 95%, arméniens 4%, autres 1%

Religions: musulmane 59,7%, chrétienne 39%, autres 1,3%

Langue officielle : Arabe – Autres : anglaise, arménienne, française

IDH (Indice Développement Humain) (2011): parmi les 177 pays sélectionnés le pays est placé en 71 ème position (index 0,739 développement élevé)

Monnaie: Livre libanaise (1958,65 LL=1Euro, au 24.01.12)

P.I.B. total  (2011) : $ 39’040’000’000

P.I.B. par habitant (2011): $ 15’700

Croissance annuelle (2010 est.) : 7,5%

Taux de chômage: non communiqué

Taux d’inflation (2011) : 5,2%

Industrie: Banques, traitement d’aliments, bijouterie, ciment, textiles, produits minéraux et chimiques, mobilière et produits de bois, raffinerie de pétrole, fabrication de métaux

Produits agricoles: citrons, raisin, tomates, pommes, légumes, pommes de terre, olives, tabac, moutons, chèvres

Exportations (2010 est.): 5466 millions $

Importations (2010 est.) : 1773 millions $

Principaux partenaires commerciaux: Exportations: Émirats Arabes Unis 11,6%, Afrique Du Sud 9,3%, Irak 7,4%, Arabie Saoudite 6,8%, Turquie 6,2%, Syrie 6%, Égypte 5,4%, Suisse 4,9% –  Importations:  États-Unis 10,3%, Italie 9,5%, France 8,9%, Chine 8,3%, Allemagne 5,2%, Turquie 4,1%

Principaux produits d’exportation: bijoux, métaux de base, produits chimiques, biens de consommation divers, fruits et légumes, tabac, minéraux de construction, machines et appareillages électriques, fibres textiles, papier

Principaux produits d’importation: produits pétroliers, voitures, médicaments, habillement, viandes et bestiaux, biens de consommation, papier, textiles, tabac, machines et équipements électriques, produits chimiques

Dette extérieure totale (2010): 3045 millions $

Année de l’indépendance: 1943 (du Mandat français)

Membre notamment de Nations-Unies: 1945

Nature de l’Etat: Republique unitaire à base communitaire (voir Accords de Taef)

Nature du régime: Parlementaire

Chef de l’Etat :  Michel Sulayman

Premier ministre: Tammam Salam

Principaux partis politiques : Brigade Marada, Courant du futur, Courant patriotique libre, Forces libanaises, Hezbollah, Indépendants du 14 mars, Mouvement Amal, Parti démocratique libanais, Parti socialiste progressiste, Phalanges libanaises

Données militaires: Armée nationale par effectif (2010) : 311’735 – Dépenses militaires en % du PIB (2006) : 3,1%

Principaux quotidiens: en arabe: An-Nahar (80.000) / Al-Anwar (75.000) / Al-Liwa (75.000) / As-Safir (50.000) ; en anglais: The Daily Star (10.000) ; en français: L’Orient-Le Jour (20.000) / Le Soir (15.000)

Quelques particularités :

  • Petit pays du Moyen-Orient peuplé d’un peu plus de 3,5 millions d’habitants dont 350.000 réfugiés palestiniens, le Liban est aussi celui qui, dans cette région, connaît la plus grande diversité religieuse. Après seize années de guerre civile, le pays se relève progressivement mais reste à la merci de la situation de conflit qui caractérise la région depuis un demi siècle. Les besoins sont énormes pour rétablir les infrastructures de base: eau, routes, électricité; on les évalue à 13 milliards de dollars sur dix ans. Illustration tragique de la précarité de la situation du Liban, une semaine d’attaques israéliennes en juillet 1997 ont à nouveau déplacé près d’un million de personnes vers la capitale et provoqué la destruction totale de 1500 habitations et la destruction partielle de 150.000 autres.
  • Selon la Constitution, les postes principaux de l’Etat sont attribués aux représentants des principales communautés parmi les 17 que compte officiellement le pays. C’est ainsi que le Président de la République doit être un Chrétien maronite, celui du Conseil un musulman sunnite, et celui de la Chambre des Députés un musulman chiite. Ceci a été maintenu par les Accords de Taëf, lesquels ont cependant prévu un rééquilibrage des pouvoirs entre les communautés pour tenir compte de leurs évolutions démographiques respectives.
  • Le Liban est devenu, après la guerre civile, le principal pays d’accueil pour les travailleurs migrants syriens. Ceux-ci constituent l’essentiel de la main d’oeuvre étrangère au Liban et leur nombre est évalué à 1,5 million de personnes.
  • Les vicissitudes de l’histoire du Liban ont provoqué une importante émigration vers les autres continents. On évalue cette diaspora à 12 millions de personnes, dont la moitié vivent au Brésil, pays où cette communauté est la plus importante.
  • Les textiles, qui représentaient en 1998 13% des exportations du Liban, constituent son premier produit d’exportation.

Actualité récente 

Aux élections législatives de juin 2009, le bloc dirigé par Sa’ad Hariri a vaincu mais une période de négociation prolongée au cours de la composition du cabinet s’en est suivie. Un gouvernement d’union nationale a finalement été formé en novembre 2009 et approuvé par l’Assemblée Nationale le mois suivant. Inspirés par les révoltes populaires qui ont débuté à la fin de 2010 contre les dictatures du Moyen Orient et du Maghreb, il y avait des marches et des manifestations au Liban visant contre la politique sectaire. Bien que les protestations acquis une certaine traction, ils ont été limités en taille et pas réussi à changer le système. En février 2011, les politiciens de l’opposition ont effondré le gouvernement d’union nationale, dirigé par le Premier ministre Sa’ad Hariri. Après plusieurs mois de l’état de transition, le gouvernement a nommé Najib Miqati comme Premier ministre. En 2013, suite à une nouvelle crise gouvernementale, et à des dissensions avec le Hezbollah, le président libanais à désigné Tammam Salam comme nouveau premier Ministre. Il s’agit pour lui de gérer au mieux la crise syrienne et les retombées de celle-ci sur le pays.

 

 

Sources (données):  CIA World Factbook 2011, Arab Human Development Report 2009 (PNUD), l’Etat du Monde 2010 (La Découverte)