Ceuta et Melilla

Enclaves espagnoles de, respectivement, 20 km² (Ceuta) et 12 km² (Melilla) sur la côte marocaine.

Ceuta

Port situé sur un promontoire près du Détroit de Gilbraltar, Ceuta a été conquis par le Portugal en 1415 et est passé sous contrôle espagnol à l’époque de Philippe II, lorsque les couronnes d’Espagne et du Portugal furent réunies. Il demeura ensuite espagnol et devint une enclave fortifiée quand la France rendit au Maroc son indépendance en 1956. L’administration de Ceuta fut intégrée à la Province de Cadix. C’est aujourd’hui essentiellement un port de pêche dont la population atteignait 73.208 habitants en 1991, dont 6.500 environ sont des militaires. Au point de vue religieux, plus de la moitié de la population est chrétienne alors que l’on on évalue à 30 % au moins le nombre de musulmans; Ceuta compte également une communauté israélite et une petite minorité hindouiste.

Melilla

Melilla est une ville portuaire sur la côte du Rif au nord de la ville marocaine de Nador, sur une petite péninsule surplombant la Méditerranée. Conquise par les espagnols en 1487, elle fut, tout comme Ceuta, conservée par l’Espagne au moment de l’indépendance marocaine. Elle est administrativement rattachée à la province de Malaga. En 1991, ses habitants étaient au nombre de 63.670, en majorité de religion chrétienne mais avec une très forte minorité musulmane. De Melilla dépendent également trois îlots rocheux au large de la côte marocaine: les îles Chefarinas (ou Chefarines) d’une superficie totale de 61 ha. Une garnison de soldats espagnols est maintenue sur chacune de ces petites îles pratiquement inhabitées.

Quelques particularités:

  • Ceuta et Melilla, tous deux ports libres, ont un poids économique négligeable tandis que celui des îles Chefarines, avec une population de 300 personnes, pour la plupart des militaires et des pêcheurs, est pratiquement nul. L’Espagne conserve ces territoires à cause de leur population majoritairement espagnole. La population espagnole recensées à Ceuta et Melilla a cependant baissé depuis les années soixante, par manque d’opportunités économiques, tandis que la proportion de résidents marocains a considérablement augmenté, tout particulièrement à Melilla.
  • Le tourisme est une ressource importante: 1 million de touristes visitent chaque année Ceuta, attirés par les produits hors-taxes.
  • Du fait de l’accession de l’Espagne à la Communauté Européenne en 1986, Ceuta et Melilla sont considérés comme territoires espagnols et font partie de la Communauté tout en conservant leur statut de ports libres.
  • Le défunt roi Hassan II a régulièrement rappellé les revendications du Maroc sur ces deux territoires (tout comme l’Espagne le fait au sujet de Gibraltar…), tout en prenant garde à ne pas en faire un sujet de discorde entre les deux pays.