Communauté des Etats du Sahel et du Sahara – CEN-SAD

Le 5 février 1998, à Tripoli en Libye, six Etats africains ont décidé de créer la Communauté des Etats du Sahel et du Sahara (COMESSA) (1). En 2001, CEN-SAD (les quatre premières lettres des mots Sahel et Sahara en Arab (2)) a été adopté comme le nom official du groupement). Cette nouvelle institution a pour but de faciliter les liens économiques, sociaux et culturels entre Etats membres et avec les autres pays africains et arabes. Le Traité de Tripoli établit également le principe de non-agression et de non-ingérence dans les affaires intérieures des Etats membres et comprend une charte de coopération pour la paix, la sécurité et la stabilité dans la région.

Les pays fondateurs étaient la Libye, le Soudan, le Bourkina Faso, le Tchad, le Mali et le Niger. Depuis le début de cette initiative, ces pays ont exprimé leur désir de voir d’autres pays arabes et sahariens leur joindre. En 2002, les membres sont 17: l’Egypte, la Tunisie, le Maroc, la Somalie et le Djibouti ainsi que l’Eritre, la Gambie, le Senegal, la Republique Centre Africaine, le Togo et le Benin (ceux deux derniers ont dévenus membres en juillet 2002).

L’objectif de la Communauté est d’assurer le développement et la stabilité des etats membres, ainsi que la paix et la sécurité entre eux.
L’organe suprême est la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement des pays membres, qui fixe le plan de travail du group et qui se rencontre une fois par an. La Conférence s’est réunie à Tripoli en 1998, au Tchad en 2000, à Khartoum en 2001 et a Tripoli en 2002. Le Secrétariat Général se trouve à Tripoli.

Alors que la Libye ambitionne depuis les années 70 de créer des unions régionales autour d’elle, c’était la première fois que ce pays était le pivôt d’un tel projet. En autre, la Libye a joué un rôle très important en promouvant l’Organisation de l’Unité Africaine, qui a dévenu l’Union Africaine en mai 2001, en incluant la Communauté Economique Africaine. En 1998, les deux institutions ont établi une commission conjointe pour appuyer la médiation dans le conflit entre l’Eritre et l’Ethyopie (ceux deux pays ont signé la paix en décembre 2000).
__________
Notes:
(1) Pas confondre avec COMESA: Marché Commun de l’Afrique Orientale et Australe.
(2) Ortgraphe également possible: SEN-SAD