Palestiniens, situation juridique

La situation juridique des Palestiniens est très diverse mais se résume pour l’essentiel aux trois cas suivants:

  • Ceux qui se trouvent dans les territoires passées sous autorité palestinienne reçoivent progressivement un passeport palestinien, après avis favorable des autorités israéliennes;
  • L’obtention d’un passeport délivré par l’Autorité palestinienne n’équivaut pas à une reconnaissance de citoyenneté égale à la citoyenneté israélienne. Ainsi, ce passeport n’est reconnu que par très peu d’Etats. Surtout, un Palestinien ressortissant des zones autonomes de Cisjordanie et Gaza peut à tout moment être extradé vers Israël pour un délit ou un crime commis en territoire israélien, l’inverse étant exclu.
  • Les Palestiniens réfugiés hors des territoires palestiniens sont pour la plupart apatrides et disposent éventuellement de documents de voyage délivré par le pays arabe hôte;
  • La majorité des Palestiniens résidant en Jordanie ont reçu un passeport jordanien mais ne jouissent pas d’un statut absolument identique à celui des autres ressortissants de ce pays puisque leur passeport est d’une durée inférieure à celle de celui accordé aux autres citoyens jordaniens.