Palestiniens

Historiquement, les Palestiniens sont majoritairement les descendants des populations cananéennes et hébraïques de l’Antiquité et, dans une mondre mesure, des conquérants qui se sont succédé sur la Terre des Patriarches. Ces populations ont été successivement christianisées et ensuite islamisées sur le plan religieux, tandis qu’elles furent successivement hellénisées, araméanisées et arabisées sur le plan linguistique. D’un point de vue politique et selon la légalité internationale, le peuple palestinien peut être défini comme étant:

« l’ensemble des habitants arabes de la Palestine mandataire (Mandat britannique 1922-1948) – aujourd’hui: Israël (Golan excepté), la Cisjordanie et la Bande de Gaza – ainsi que leurs descendants ».

Le nationalisme palestinien s’est développé irrésistiblement depuis le Mandat britannique, particulièrement à la suite de la création de l’Etat d’Israël, son expansion (annexion de Jérusalem-Est, occupation de la Cisjordanie et de Gaza) et la brutale répression des forces armées israéliennes d’occupation. Les Palestiniens font valoir leur droit à l’auto-détermination et à la création de leur Etat national. Moins de 50% des habitants arabes d’origine de la Palestine – Israël et les Territoires palestiniens – vivent actuellement dans cette région. Il y a plus de 7 millions de Palestiniens – la plupart d’entre eux sont des Musulmans sunnites, avec une minorité de Chrétiens et de Druzes – répartis comme suit:

Territoires occupés: 1.900.000 dont

1.000.000 vivent en Cisjordanie (390.000 sont des réfugiés UNRWA)

750.000 dans la Bande de Gaza (450.000 sont des réfugiés UNRWA)

150.000 à Jérusalem-Est (5.500 sont des réfugiés UNRWA)

Israël: 700.000 (ils sont citoyens israéliens)

Jordanie: 1.450.000 (850.000 sont des réfugiés UNRWA)

Liban: 350.000 (280.000 sont des réfugiés UNRWA)

Syrie: 300.000 (260.000 sont des réfugiés UNRWA)

Etats du Conseil de Coopération du Golfe (CCG): 250.000

Autres pays arabes: 150.000

Hors du Moyen-Orient: 250.000

Il est à noter que la guerre du Golfe (1990-91), les prises de position de l’OLP dans ce conflit et les décisions du gouvernement du Koweit et des autres Etats du CCG ont bouleversé la répartition de cette population: plus de 600.000 Palestiniens vivaient dans le Golfe avant le mois d’août 1990, pour 250.000 au maximum en mars 1992. Le Koweit seul regroupait 7,5% des Palestiniens, pour moins d’1% aujourd’hui.

Dans la foulée du processus de paix d’Oslo entamé en 1993, quelques milliers de Palestiniens – membres des services de police et des personnalités de haut-rang – sont retournés dans les territoires palestiniens autonomes.