Aden

Port principal du Yémen, sur l’océan Indien, à proximité de l’entrée sud de la mer Rouge. La population de la ville est estimée à 420000 habitants (1995). Centre commercial important dans l’Antiquité, sa prospérité déclina suite à la découverte de la route du Cap de Bonne Espérance par les Portugais au 15ème siècle. Occupée par les Britanniques en 1839, qui espéraient contrôler la route des Indes, la ville connut un renouveau avec l’ouverture du Canal de Suez en 1869. Aden fut la capitale du Yémen du Sud de 1970 à 1990 et devint la capitale économique du Yémen unifié en 1990.

Le projet de faire d’Aden une plaque tournante entre le continent européen et l’Asie prit forme en mars 1999 avec l’inauguration de la première phase du Terminal pour Conteneurs d’Aden (ACT), développé avec la participation de l’Autorité Portuaire de Singapour (PSA) et la société saoudienne de la famille bin Mahfouz. Le port offre une capacité annuelle de 500.000 TEU’s (Ton Equivalent Units), et deux bateaux containers peuvent manœuvrer le long des 700 mètres de quai. Les 35 hectares de chantier naval permettent une capacité de 10.000 TEU’s.

Le terminal portuaire d’Aden bénéficie d’une situation géographique exceptionnelle pour devenir un concurrent sérieux de Dubaï (Emirats Arabes Unis), le port le plus développé de la région, mais loin de la route principale entre l’Europe et le canal de Suez et de Salalah, sur la côte du Sultanat d’Oman, un nouveau Terminal pour Containers à mi-chemin entre Dubaï et Aden, qui a débuté ses activités en 1998.

La zone France d’Aden est régie par la loi sur les zones franches de 1993 et propose aux entreprises étrangères l’exemption de droits de douanes, de taxes sur les activités commerciales et industrielles pour une durée de 15 ans renouvelable, l’absence de contrôle des changes, de mouvements de capitaux et d’impôts sur le revenu des étrangers.