• 2017021515/02/2017
    Une visite tumultueuse pour Charles Michel en Israël
    Par Chloé de Radzitzky Lundi dernier, le Premier Ministre belge Charles Michel partait pour une visite de trois jours en Israël. Au programme étaient planifiées des visites officielles avec notamment Benyamin Netanyahou, Reuven Rivlin, des rencontres avec de potentiels investisseurs, ainsi que la visite de projets soutenus par la coopération belge. Tout aurait pu se passer sans encombre si le président israélien n’avait dénoncé, dans un communiqué de presse, la rencontre entre Charles Michel et deux organisations israéliennes, B'tselem et Breaking the silence, s’opposant à la colonisation[1]. Netanyahou a déclaré que « le gouvernement belge doit décider s'il veut changer de direction ou continuer sur une ligne anti-israélienne »[2] . Cette déclaration fait écho à la position, quelque peu ambiguë, que le Royaume entretient à l’égard d’Israël.
  • 2017013131/01/2017
    Six ans après : la révolution égyptienne
    Par Chloé de Radzitzky Cela fait maintenant six ans que les égyptiens se sont mobilisés au Caire ainsi que dans d’autres villes d’Égypte pour dénoncer les conditions économiques désastreuses ; et pour réclamer la fin des violences policières perpétrées par le régime du président Mubarak. Ces soulèvements se sont produits dix jours jours après le début de la révolution tunisienne, et se sont rapidement transformée en une révolution réclament la chute du pouvoir en place. A l’occasion de cet anniversaire, le président Égyptien Al Sissi a prononcé un discours dans lequel il félicite la direction qu’a prise son pays. Il a affirmé que l’Égypte prenait actuellement une bonne direction[1], et a demandé aux jeunes ayant participé à la révolution que le pays « avait besoin de leurs efforts pour continuer d’avancer sur le chemin de la réforme, de la construction et du développement »[2]. Cependant, comme lors des précédents anniversaires du soulèvement ayant eu lieu le jour de la police, le président a exigé que la police soit présentes dans les rues du Caire pour éviter toute manifestation lors de ce jour de congé national.
  • 2017012424/01/2017
    Perspective sur la conférence de Paris pour la paix au Proche-Orient
    Par Chloé de Radzitzky Le 15 janvier 2017 se tenait la conférence sur la paix au proche orient à Paris. Cet événement est une nouvelle étape dans l’histoire du conflit israélo-palestinien, alors que le processus de paix entre Israël et Palestine est au point mort depuis 2014[1]. En effet, plus de septante pays se sont réunis pour réaffirmer soutient à la solution à deux états. Cette conférence a été initiée par le président français François Hollande. Elle avait pour but de maintenir en vie la solution à deux états, solution de référence pour la communauté internationale. Il est pourtant désormais nécessaire de s’interroger sur la pertinence de cette solution ainsi que sur l’utilité de la conférence. En effet, beaucoup sont sceptiques quant à la pertinence de la conférence de Paris ainsi que critique de la solution à deux états. En effet, cette solution a été à la base de toute les initiatives de paix entre les israéliens et les palestiniens, initiatives qui n’ont en rien réussi à amener la paix.
  • 2017011717/01/2017
    La mort de l’ancien président Akbar Hashemi Rafsandjani secoue le paysage politique iranien
    Par Chloé de Radzitzky Akbar Hashemi Rafsandjani est mort à 82 ans le dimanche 8 janvier d’une crise cardiaque dans un hôpital de Téhéran[1]. Des millions de citoyens se sont rassemblés mardi dernier pour accompagner l’ancien président iranien dans sa dernière demeure[2]. Sa mort représente un bouleversement dans le paysage politique iranien habité par des tensions factionnelles entre les radicaux et les réformistes et modérés. Pour comprendre ce changement, il est nécessaire de resituer ce personnage au sein des réseaux officiels et officieux du pouvoir.