AL-ASSAD, Rifaat

Frère cadet, né en 1936, du Président syrien Hafez Al-Assad.

Il joua un rôle militaire croissant en Syrie à partir de la fin des années 1970 comme commandant de la Brigade de Défense (Saraya Al-Difaah), une force d’élite très bien équipée.

En 1984, certains l’ont soupçonné d’envisager de succéder à son frère dont la rumeur disait la santé chancelante et il y aurait eu à cette époque des combats entre des éléments de sa Brigade de Défense et l’armée. Il est certain en tous cas que Rifaat quitta la Syrie de mai à novembre 1984, lorsque son frère le rappella et le chargea de la haute-main sur la sécurité.

Bien que portant, jusqu’en 1998, le titre de Vice-Président de la république arabe syrienne, Rifaat a quitté le pays depuis 1986 et vit depuis principalement en France, en Suisse et en Espagne, où il possède une somptueuse résidence à Marbella, station balnéaire très fréquentée par les millionaires arabes. Son titre de Vice-Président lui a été retiré par le président Assad en février 1998, ce qui a été interprété comme une volonté de l’éloigner tout en préparant la succession pour son fils cadet Bachar.

Rifaat est considéré comme nettement plus favorable que son frère à la libre-entreprise et à l’ouverture de son pays.

Le fils de Rifaat, Soumar Al-Assad, dirige à Londres une chaîne de télévision par satellite – ANN – qui prend des positions de plus en plus critique à l’égard de la situation en Syrie.

Après la mort de son frère Hafez survenue le 10 mai 2000, Rifaat a fait savoir par voie de presse qu’il se considérait comme son seul successeur légitime, alors même que se préparait ostensiblement l’accession de son neveu Bachar à la présidence…