JUMBLAT (famille)

La famille Jumblat est une famille Druze connue, issue de Muhktara, un village situé dans les montagnes libanaises. La famille, d’origine kurde, prétend descendre de Salah ad-Din Ayubi, mieux connu, en dehors du monde arabe, sous le nom de Saladin. La famille quitte Aleppo pour le Liban au 17e siècle. Au 19e siècle, ils apparaissent en tant qu’un des clans Druze les plus puissants.

Kamal Jumblat, né en 1917, est un politicien libanais brillant. Après des études de droit et de sociologie à Beyrouth et à Paris, il est élu au parlement en 1947 et devient le leader du clan Jumblat l’année suivante. En 1949, il établit le « Parti Socialiste Progressiste » (PSP). Bien que le Parti soit majoritairement Druze, il comprend également des Sunnites, des Chiites et des Chrétiens. Il est également en faveurs de l’abolition du système confessionnaliste. En 1960 il entre dans le gouvernement en tant que Ministre de l’Education et devient Ministre de l’Intérieur l’année d’après. En tant que Ministre de l’Intérieur, il légalise plusieurs partis transnationaux comme les Baathistes et les Communistes. Le mélange d’une grande influence traditionnelle qu’il exerce sur la communauté et ses opinions gauchistes, l’amènent à créer le Mouvement National libanais (MNL) en 1975. Il est assassiné en 1977.

Walid Jumblat, fils de Kamal, étudie également à Beyrouth et à Paris. Bien qu’il soit considéré comme non-orthodoxe par certains (il a marié une non-Druze), il succède à son père en 1977 en tant que chef du clan du PSP et du MNL. En 1983, Walid Jumblat est élu ministre pour la première fois, bénéficiant du portefeuille des travaux publics et du transport. Il était réticent quant à l’Accord Taif signé en 1989, car il estimait qu’il faisait trop de concessions aux Maronites. Il finit tout de même par l’accepter. Après la fin de la guerre du Liban en octobre 199O, il devient – comme bon nombre de chef miliciens – ministre sans portefeuille au sein du Gouvernement de réconciliation national. En juin 1991, il est élu au parlement élargi. Elu au parlement en 1992, il devient ministres des personnes déplacées.