KHADDAM, Abd al-Halim

Homme politique syrien, né à Banyas en 1932 dans une modeste famille sunnite. Après ses études de droit, il est avocat à Damas de 1954 à 1964. Il joint le parti Baath et suite au coup d’état par des officiers baathistes en 1963, il s’engage complètement en politique. En 1967 il est nommé Gouverneur de Damas et joint le gouvernement en tant que Ministre de l’Economie et du Commerce Extérieur en 1969.

Il s’est toujours rallié à Hafez Al-Assad lors des conflits internes au sein du parti Baath et lorsque ce dernier pris le pouvoir en novembre 1970, Khaddam devint Ministre des Affaires Etrangères et Vice-Premier Ministre. Depuis 1984, il est un des trois Vice-Présidents et est en charge de la politique syrienne envers le Liban. Il est un des artisans de l’Accord de Taef de 1989 qui mit fin à la guerre civile au Liban.

D’un point de vue constitutionnel, Khaddam était un successeur possible du Président Assad. Malgré le faiu qu’il lui manquait une solide formation militaire, il aurait pu être un candidat de compromis puisqu’il est sunnite et marié à une alaouite.

Suite à la disparition du Président Hafez Al-Assad le 10 juin 2000, c’est lui qui a assuré de manière intérimaire les fonctions de Chef de l’Etat. Le lendemain, il nommait Bachar Al-Assad, fils du Président défunt, à la tête des forces armées syriennes.