KHADHAFI, Mouammar

Homme politique libyen né entre 1938 et 1942 près de Syrte, dans une tribu nomade originaire de la région du Fezzan adhérent à la secte Sénoussi, Mouammar Kadhafi éprouve dès sa jeunesse une très grande admiration pour le président égyptien Nasser.

Guide de la Révolution libyenne

Après différents ennuis liés à son activité politique, il entre à l’académie militaire de Benghazi en 1963. Il constitue progressivement, à l’instar de ce qu’avait fait Nasser, un groupe d' »officiers libres » qui renverse la monarchie le 1er septembre 1969. Peu après, Kadhafi est nommé président du Conseil du Commandement de la Révolution, charge qu’il cumulera à partir de janvier 1970 avec celle de Premier Ministre. En 1977, avec le remplacement de l’état par la « Jamahiryia » et la disparition du Commandent de la Révolution, il devient Secrétaire Général du Congrès Général du Peuple.

Dès son accession au pouvoir, à la tête d’un état riche, vaste et peu peuplé, Kadhafi s’est lancé, sans succès, dans une série de tentatives d’unions de la Libye avec ses voisins (avec l’Egypte, le Soudan, la Syrie, la Tunisie). Après avoir tenté ces unions par le haut, il veut les tenter par la base, en ne s’adressant plus aux dirigeants mais aux peuples, ce qui va entraîner la déterioration de ses relations avec nombre de pays arabes. Hors du monde arabe, il se crée de solides inimitiés en aidant divers mouvements de lutte armée. En 1979, estimant qu’il faut séparer l’appareil d’état de l’action révolutionnaire, Kadhafi se retire de ses fonctions officielles pour se consacrer à l’idéologie – le Livre Vert, troisième théorie universelle entre le capitalisme et le socialisme – mais reste de fait, comme Guide de la Révolution, le véritable chef de la « Grande Jamahiryia Socialiste Arabe Libyenne ».

Attentats et isolation internationale

Durant les années 80, une série d’attentats sont attribués à des proches de Kadhafi: un attentat contre une discothèque berlinoise fréquentée par des Américains en 1986, l’attentat de Lockerbie contre un avion américain transportant des civils et dont l’explosion en plein vol fît 270 morts en 1988, et l’attentat contre un avion français, le vol 772 UTA qui reliait Brazzaville à Paris en 1989.

La Libye se retrouve donc au ban de la communauté internationale au début des années 90. A partir de là, le colonel Khadafi commence à faire des efforts afin d’améliorer la situation diplomatique de son pays. En 1999 il livre les officiers responsables de l’attentat de Lockerbie à la justice écossaise, et suite à leur jugement, il reconnaîtra leur responsablité en 2003. Cette même année, la Libye verse des indemnités aux victimes de cet attentat, ce qui permet à la Lybie de réintégrer sa place à l’ONU.

Conversion

Parallèlement des discussions entre la Libye, les Etats-Unis et l’Angleterre aboutissent à un abandon par Mouammar Kadhafi de son programme de développement d’armes de destruction massive et à sa signature du protocole additionnel du Traité de Non-Prolifération Nucléaire en 2004.

Economiquement, Kadhafi ouvre le marché libyen aux entreprises internationales, ce qui rend la Lybie attrayante comme partenaire dans la région et la rapproche de certains pays tels que le Royaume-Uni, la France, l’Italie et l’Espagne.

Le Sommet Afrique-Europe qui s’est tenu au Caire en avril 2000 était une occasion pour le spectaculaire renouveau des liens formels au plus haut niveau entre l’Union européenne et le colonel Kadhafi: à cette occasion, le dirigeant libyen avait de longues discussions avec M. Romano Prodi, Président de la Commission de l’UE, avec le Chancelier allemand Schroeder, le Président français Jacques Chirac et avec le Premier ministre espagnol Aznar.

Caractéristiques personnelles

Il a l’image d’un homme austère, sincère mais fantasque. Lors de ses visites à l’étranger, Kadhafi emporte par exemple toujours sa tente bédouine avec lui, dans laquelle il reçoit officiels et journalistes. Cette exigence que beaucoup qualifient d’excentrique ne fait souvent que renforcer les critiques des opinions publiques de pays hôtes contre la venue du colonel (cfr. visite du Président Khadafi en France en décembre 2007). Une autre de ses fantaisies est de n’être protégé personellement que par des femmes, ses célèbres « amazones ».

Politique étrangère

Suite notamment au peu de soutien reçu de la part des autres pays arabes dans l’affaire Lockerbie, Kadhafi a eu tendance à remplacer ses vues panarabistes – « un mirage » selon lui – par un intérêt croissant pour les affaires africaines dans lesquelles il cherche à s’assurer dès la fin des années 90 un rôle dirigeant.

En 2000 à Lomé (Togo), le leader libyen a lancé l’idée de la constitution d' »Etats-Unis d’Afrique ». Ceux-ci ne seraient doté que d’une seule monnaie et d’une seule armée. En 2007, Kadhafi s’est rendu dans plusieurs capitales africaines pour présenter son projet d’Etat fédéral africain.

Affaire des infirmières bulgares

De 1999 à 2007, des infirmières bulgares et un médecin palestinien restèrent enfermés et condamnés en Lybie pour avoir inoculer le virus du Sida aux enfants qu’ils soignaient. Mouammar Kadhafi a utilisé le règlement de cette affaire fortement médiatisée à des fins politiques, notamment pour favoriser un rapprochement de son pays avec la France du Président fraîchement élu Nicolas Sarkozy. L’affaire reglée Nicolas Sarkozy s’est déplacé à Tripoli en juillet 2007. Le président libyen  a été invité à Paris en décembre 2007. Cette visite a eveillé de nombreuses réactions et a suscité l’imcompréhension de beaucoup.

En dépit du rapprochement franco-lybien, Kadhafi a vivement critiqué le projet de Nicolas Sarkozy d’ Union Pour la Méditerranée. Il l’a qualifié d’ « humiliant » et a comparé son pays et ses voisins arabes « à des chiens à qui ont enverrait des os ». Il n’est donc pas venu ni n’a mandé aucun représentant au sommet de l’UPM le 13 juillet 2008.

Le 1er septembre 2009, Mouammar Kadhafi fête ses 40 ans au pouvoir.