KADDOUMI, Farouk (Abu Lutof)

Politicien palestinien né en 1930 près de Naplouse en Cisjordanie. Après des études d’ingénieur (spécialisé dans les questions pétrolières) en Egypte, il a travaillé avec Yasser Arafat. Farouk Kaddoumi, un des fondateurs du Fatah, a été membre du Comité Exécutif de l’OLP depuis 1969, et chef du Département politique (les Affaires Etrangères) de l’OLP depuis 1974.

Il a, depuis lors, développé les contacts avec de nombreux pays occidentaux, cherchant la reconnaissance de l’OLP comme seul représentant du peuple palestinien. Il a réussi à obtenir l’ouverture de bureaux de représentation de l’OLP dans de nombreuses capitales européennes et un statut diplomatique pour ses représentants. C’est, parmi les membres du Comité Exécutif de l’OLP, un des plus anti-américains; il a d’excellentes relations avec le gouvernement irakien et celui qui a le meilleur contact avec la Syrie.

Peu partisan du compromis avec Israël, il refusa en septembre 1993 de signer au nom de l’OLP la Déclaration de Principes négociée à Oslo entre son organisation et Israël (voir « processus de paix d’Oslo »). Il fut remplacé pour ce faire par Mahmoud Abbas (Abou Mazen), responsable des relations entre l’OLP et les pays arabes. Il n’a toutefois pas voulu démissionner de son poste (ce qu’il avait fait précédemment, entre janvier et avril 1973).

En mai 1994, il a refusé un poste ministériel dans la toute nouvelle

Autorité Nationale Palestinienne (ANP). Il a cependant été désigné par Yasser Arafat directeur du Conseil Economique Palestinien pour le Développement et la Reconstruction (PECDAR) (voir également Ahmed Koreï). Très critique à l’égard des Accords d’Oslo, il est, à l’intérieur du Fatah, un opposant d’Arafat. Il refuse toujours de retourner dans les Territoires autonomes palestiniens où de toute façon, il serait considéré comme persona non grata à cause de ses déclarations violemment anti-israéliennes.