Écrivain, médecin, militant des droits de l »homme, Moncef ben-Mohamed Bedoui Marzouki devient le premier Président de la République de Tunisie post-Ben Ali en décembre 2011. Opposant historique au régime de Ben Ali, licencié de son poste de professeur de médecine à l’université de Sousse, il sera placé en résidence surveillée en 2000. Après la révolution tunisienne de 2011, il se présentera naturellement à la présidentielle.