Khyam

Camp de détention créé en 1984 dans la « zone de sécurité » israélienne au sud du Liban. Ce centre de détention était géré par l’Armée du Liban Sud (ALS) sous le contrôle et avec le soutien financier du Shin Bet (services de sécurité intérieurs) israélien.

Quelques 140 prisonniers, de tous âges et de toutes confessions; pour la plupart de simples villageois ayant refusé de collaborer, y étaientdétenus sans aucun procès, en violation de la IVème Convention de Genève. Israël les retenait comme otages pour d’éventuels marchandages ultérieurs. La prison de Khyam a été démantelée en mai 2000, suite au retrait israélien amorcé par Ehoud Barak. Elle est désormais un musée dédié au mouvement chiite Hezbollah, principale organisation de résistance armée contre l’armée israélienne.