Dialogue 5+5 (Méditerranée Occidentale)

Proposée par le président français, François Mitterrand au début des années 1980, l’idée a été reprise quelques années plus tard par les présidents italien, Bettino Craxi, et le premier ministre espagnol, Felipe González. Le cadre regroupe 10 pays concernés par la Méditerranée occidentale, la Mauritanie, le Maroc, l’ Algérie, la Tunisie, la Libye pour la rive sud ainsi que le Portugal, l’Espagne, la France, l’Italie et Malte (1) pour la rive nord. Cette initiative régionale envisage l’établissement d’un cadre favorable pour le dialogue et la coopération entre les pays membres sur des questions telles que la sécurité et la stabilité en Méditerranée, l’intégration économique et régionale et l’immigration.

La première rencontre de ce dialogue a eu lieu à Rome en octobre 1990 et la deuxième conférence s’est ténue à Alger en octobre 1991, mais le processus a été bloqué notamment par la deuxième guerre du Golfe, l’affaire Lockerbie, les tensions entre les pays du Maghreb et les divergences entre européens pour le leadership de l’initiative.

Le Dialogue a été relancée à Lisbonne en janvier 2001. Deux autres réunions des ministres d’affaires étrangères ont eu lieu depuis (à Tripoli –Libye- en mai 2002 et Saint Maxime –France- en avril 2003).

Le Dialogue 5+5 se concrétise également par des assemblés parlementaires et des réunions sectorielles (notamment il y a eu deux conférences sur la migration, à Tunis en octobre 2002 et à Rabat en octobre 2003).

En décembre 2003, pour la première fois, le Forum se réunit au niveau de Chefs d’Etat et de Gouvernement. Le Président de la Commission européenne, Romano Prodi, et Javier Solana, Haut Représentant pour la Politique Extérieure et de Sécurité Commune y étaient invités. Les thèmes dominants de ce sommet ont été la sécurité et la stabilité, le développement et l’intégration économiques dans le Maghreb, les mouvements migratoires et le dialogue des cultures (Voir Délaration finale Tunis)

Depuis sa relance, les pays concernés attachent une grande importance à cet forum, car il permet des échanges informels et constructifs, témoignant de la spécificité de la Méditerranée occidentale.

Le dialogue 5+5 est un cadre qui complète les autres initiatives de coopération en Méditerranée, comme le Forum de la Méditerranée et le Partenariat Euro-Méditerranéen.

Note

(1) Le groupe s’appela initialement “Dialogue 4+5”. Il devint 5+5 quand Malte rejoignit le groupement lors de la deuxième conférence en 1991 à Alger.