COMESA (Marché Commun de l’Afrique Orientale et Australe)

Le traité établissant la COMESA (abréviation de l’anglais Common Market of East and Southern Africa) (1) a été signé en novembre 1993 et ratifié en décembre 1994. Il a remplacé l’ancienne Zone de Commerce préférentielle, qui existait depuis 1981.

Les pays arabes membres de la COMESA sont l’Egypte, le Soudan, Djibouti et les Comores. Les autres membres sont l’Angola, le Burundi, la République Démocratique du Congo, l’Erythrée, l’Ethiopie, le Kenya, Madagascar, le Malawi, l’île Maurice, la Namibie, le Rwanda, les Seychelles, le Swaziland, l’Ouganda, la Zambie et le Zimbabwe (2). La zone COMESA regroupe une population totale de 340 millions d’habitants et a un produit intérieur brut total de 170 milliards US $ (le PIB par habitant moyen est de 690 US $). Le volume des transactions commerciales entre les pays membres de la COMESA et le reste du monde atteint annuellement 60 milliards US $.

Historique

Les origines du COMESA remontent au milieu des années 60. Après la vague d’indépendances, les pays africains s’accordèrent pour reconnaître la nécessité d’une coopération économique. Plutôt que d’essayer de conclure immédiatement un accord régional panafricain, les états choisirent de promouvoir d’abord l’intégration économique sous-régionale.

L’urgence de conclure des accords économiques régionaux de fit réellement sentir dans les années 70 : la coopération politique était inexistante en Afrique, les économies des pays de l’Afrique australe souffraient de la politique d’apartheid de l’Afrique du sud et les pays africains étaient dépendants économiquement des pays industrialisés.

Dans les années 80, les états africains furent incités à resserrer les liens de coopération à l’intérieur des régions (orientale, australe, centrale, l’Afrique de l’ouest et l’Afrique du nord). La coopération et l’harmonisation entre ces zones fut également encouragé de manière à pouvoir réaliser une Communauté économique africaine pour la fin du siècle. Suivant la déclaration de Lusaka (1978), le traité sur l’établissement d’une Zone de commerce préférentielle fut signé le 21 décembre 1981 et entra en vigueur en 1982.

La zone de commerce préférentielle était une étape vers l’établissement d’un marché commun. Le traité établissant le marché commun de l’Afrique orientale et australe (COMESA) fut signé à Kampala, Ouganda, par 20 Etats en novembre 1993, et ratifié au sommet de Lilongwe, Malawi un an plus tard.

Les institutions du COMESA

L’Autorité des Chefs d’Etat et de Gouvernement est l’organisme politique supérieur de l’organisation. Le secrétaire général est M. Erastus J.O Mwencha (de nationalité kenyane) depuis juin 1998.

La Présidence de l’organisation est alternée tous les ans entre les pays membres.

Les pays de la COMESA ont créé en 1998 une Cour de Justice, qui assure l’interprétation et l’application correcte des objectifs du Traité. Cet organisme a été créé sur le modèl de la Cour de Justice Européenne. L’organisation a son siège à Lusaka (Zambie).

Plusieurs institutions COMESA ont été crées pour promouvoir la coopération et le développement régional :

  • La Banque de Commerce et de Développement (Nairobi, Kenya )
  • la Chambre de Compensation à (Harare, Zimbabwe )
  • l’Association des Banques commerciales (Harare, Zimbabwe)
  • l’Institut du Cuir (Ethiopie)

La zone de libre échange

La Zone de Libre Échange COMESA a été lancée à Lusaka (Zambie) le 31 octobre 2000 par 9 pays du COMESA (sur 20) (Djibouti, l’Egypte, le Kenya, Madagascar, le Malawi l’île Maurice, le Soudan, la Zambie et le Zimbabwe) qui se sont engagés à supprimer toutes les barrières tarifaires internes.

Les pays COMESA qui ne font pas encore partie de la zone de libre échange commercent quand même en conditions préférentielles. Ils ont réduit de 60 à 80% les taxes sur les biens produit dans les pays du Comesa ( les taxes sur ces produits représente 20 à 40% du montant de celles appliquées à la nation la plus favorisée)

Le tarif extérieur commun

L’introduction d’un tarif extérieur commun est prévue pour 2004. Les pays COMESA ont conclut un accord sur les taxes : 0% sur les biens de production, 5% sur les matières premières, 15% sur les biens intermédiaires et 30% sur les biens finals.

La coopération monétaire et fiscale

Un programme d’harmonisation monétaire a été établi en 1990 et approuvé dans le traité COMESA en 1993. Le programme vise l’établissement graduel d’une union monétaire d’ici 2020: fixation irrévocable des taux de change, coordination des politiques monétaires entre les banques centrales, création d’une monnaie commune et d’ une autorité monétaire commune.

COMESA et l’Union Européenne

Une semaine de coopération économique UE-COMESA s’est tenue à Lusaka, du 26 au 31 Octobre 2000, afin de promouvoir les relations économiques entre investisseurs européens et pays membres du COMESA. D’ici à 2008, des Accords de Partenariats Economiques Régionaux (prévus par les accords de Cotonou) doivent être conclus entre l’Union Européenne et les pays du COMESA.

__________

Notes:

(1) Ne pas confondre avec CEN-SAD: Communauté des Etats du Sahel et Sahara (Anciennement COMESSA).

(2) La Tanzanie s’est retirée du groupement économique régional en septembre 2000, en exprimant ses inquiétudes sur les conséquences négatives des arrangements tarifaires sur son économie. La Tanzanie est toujours membre de deux autres blocs économiques régionaux, la Communauté de Développement de l’Afrique Australe, et la Communauté de l’Afrique de l’Est.

Commerce inter-COMESA/ commerce extra-COMESA

1997

Pays Commerce inter-COMESA Commerce extra-COMESA Commerce extérieur total
Djibouti
71.03
261.97
333
Egypte
175.41
16,980.98
15,661.71
Comores
5.60
55.65
61.26
Soudan
13.72
177.65
191.37
TOTAL
2,728.67
49,599.58
52,328.25

1999

Pays

Commerce inter-COMESA

Commerce extra-COMESA

Commerce extérieur total
Djibouti
64.20
225.80
290
Egypte
179.08
19,387.84
19,566.92
Comores
4.02
35.51
39.53
Soudan
12.06
206.38
218.44
TOTAL
2,356.93
50,253.39
52,610.32

2001

Pays

Commerce inter-COMESA

Commerce extra-COMESA

Commerce extérieur total
Djibouti
83.29
Egypte
304.85
15,356.85
15,661.71
Comores
3.71
39.12
42.82
Soudan
152.49
3,213.25
3,365.74
TOTAL
3,199.05
52,510.77
55,709.82

Les chiffres sont indiquées en millions de US $

Seuls les pays arabes sont répertoriés ici.

Source: COMESA, (Bureaux Nationaux des Statistiques)

Pour plus des renseignements :
Page officielle COMESA