Pélerinage (Hadj)

Le pélerinage à la Mecque est une des obligations de l’Islam et devrait être accompli au moins une fois par tout musulman non endetté et capable de subvenir aux besoins de sa famille.

Il y a en fait deux sortes de pélerinage, le petit et le grand. Le petit est une visite à la Mecque qui peut se faire toute l’année. Le grand, celui dont on parle généralement, a lieu quant à lui au début du mois de zul-hijja, dernier mois de l’année musulmane.

Le nombre de musulmans souhaitant se rendre à La Mecque s’est tellement accru que l’Arabie Saoudite a dû imposer un système de quotas par pays depuis 1988, à raison d’un visa pour mille habitants même si ceux de la péninsule arabique ne sont pas concernés par cette limitation.

La Mecque peut recevoir jusqu’à deux millions de pèlerins, comme en 2003, Un guide du pèlerin est publié en 40 langues et indique ce qui est interdit sous peine de sanction.

Chaque année, malgré une forte mobilisation et des mesures de sécurité importante, on ne cesse de comptabiliser les décès qui se comptent par centaines, comme en 1997 dans un incendie ou en 1998 dans une bousculade.

L’importance politique du pélerinage est indéniable. Par la rencontre dans un même rituel de musulmans venant des quatre coins du monde, il crée un sentiment de solidarité et d’unité de l’Islam qui déborde très largement du monde arabe.