IDH (Indicateur de Développement Humain)

L’indicateur du développement humain mis au point par le PNUD (Programme des Nations Unies pour le Développement)en 1990 est une combinaison chiffrée de critères socio-économiques permettant de mesurer le progrès d’un pays sans se fonder sur le seul PNB. Comme mesure du progrès socio-économique relatif, il autorise d’instructives comparaisons entre les pays.

Ses composantes sont au nombre de trois: longévité, savoir et niveau de vie.

La longévité est mesurée par l’espérance de vie; le savoir par un indice dans lequel interviennent le taux d’alphabétisation des adultes et le nombre moyen d’années d’études; le niveau de vie par le pouvoir d’achat, déterminé par le PIB réel par habitant pondéré par le coût de la vie.

IDH des pays arabes et méditerranéens – 2004

Pays Position IDH
Israël 22 0.920
Chypre 30 0.883
Malte 31 0.875
Bahrein 40 0.843
Kuweit 44 0.838
Qatar 47 0.833
E.A.U 49 0.824
Libye 58 0.794
Oman 74 0.770
Arabie Saoudite 77 0.768
Liban 80 0.758
Turquie 88 0.751
Jordanie 90 0.750
Tunisie 92 0.745
Syrie 106 0.710
Algerie 108 0.704
Egypte 120 0.653
Maroc 125 0.620
Irak (*)
Comores 136 0.530
Soudan 139 0.505
Yemen 149 0.482
Mauritanie 152 0.465
Djibouti 154 0.454

Source: PNUD, Rapport mondial sur le développement humain 2004

Notes:

* L’indicateur du développement humain (IDH) est établi à partir de données internationales collectées et traitées par les bureaux de statistiques du système international. Celles-ci ne fournissent pas toujours des données pour tous les pays. Si, pour une composante, une source de premier plan fait défaut, l’IDH du pays concerné est quand même calculé, à condition qu’une autre source puisse apporter une estimation fiable (Irak). Si, pour au moins deux composantes, les sources de premier plan ne sont pas à même de fournir des estimations, l’IDH du pays en question n’est pas calculé (Somalie).