Touaregs

Les Touaregs ou « Targuis », au nombre d’un million trois cent trente mille environ, constituent un peuple nomade établi dans les régions centrales et méridionales du Sahara et dont la langue se rattache à l’ensemble linguistique berbère. Musulmans sunnites, mais monogames, ils constituent une société tribale matrilinéaire fortement hiérachisée statutairement en classes de nobles, de vassaux, d’affranchis et d’esclaves.

Ils sont présents dans deux états arabes, l’Algérie (15000) et la Libye (10000), le reste – l’essentiel – se répartissant entre le Mali, le Niger et, accessoirement, le Burkina Fasso.

Le déclin du trafic caravanier et une série de sécheresses ont fortement ébranlé la société traditionnelle des Touaregs. Alors que leur mode de vie loin des centres urbains les a de fait exclus du partage du pouvoir, ils se trouvent maintenant écartelés entre cinq Etats très jaloux de leur souveraineté qui les confrontent à la difficulté de s’inscrire dans des cadres nationaux confinés par des frontières. Ils font l’objet, en Algérie et en Libye notamment, d’une sédentarisation et une assimilation plus ou moins forcées et, souvent, mal acceptées.